Qu’est-ce que le free cash flow ? Définition, calcul et formule

Dans de nombreuses entreprises, le free cash flow n’est pas toujours suivi régulièrement. Il s’agit pourtant d’un paramètre de calcul qui présente un grand intérêt pour différents points. On pense par exemple toujours à tort que l’excédent annuel d’une entreprise permet de savoir combien de dividendes peuvent être distribués. Or, une entreprise peut (malgré un excédent annuel au bilan) avoir déjà des problèmes de liquidités. Le free cash flow peut fournir des informations intéressantes sur la situation de liquidité d’une entreprise, tant pour les directeurs que pour les investisseurs ou les prêteurs.

Free Cash Flow : Définition

Le free cash flow est souvent appelé cash flow libre ou flux de trésorerie libre. Il s’agit d’une valeur de calcul importante pour la planification des liquidités. Le free cash flow donne des informations sur la capacité à verser des dividendes et sur les moyens disponibles pour rembourser les capitaux étrangers. Par exemple, lorsqu’une entreprise veut demander un crédit, la question se pose de savoir si elle dispose de suffisamment de liquidités pour rembourser le crédit. Le free cash flow peut fournir des informations utiles à ce sujet.

Free Cash Flow : formule

Pour simplifier, on peut dire que le cash-flow librement disponible résulte du cash-flow issu des activités d’exploitation et du cash-flow issu des activités d’investissement. Dans la pratique, la formule suivante est donc très répandue :
Cash flow d’exploitation + cash flow des activités d’investissement = free cash flow.

Free cash flow : calcul

Il n’existe pas de règle uniforme pour calculer le free cash flow. Certaines entreprises ont recours à des calculs très complexes, d’autres s’en tiennent à des modèles de calcul simples. L’association internationale des contrôleurs de gestion (ICV) a donné son label de qualité à la méthode de calcul suivante :

Extrait

  • – impôts
  • + amortissements
  • + augmentation des provisions à long terme
  • – diminution des provisions à long terme avec effet de trésorerie
  • – Gain sur cessions d’immobilisations corporelles
  • + perte sur cession d’immobilisations corporelles
  • – Augmentation du fonds de roulement
  • + diminution du fonds de roulement
  • = Flux de trésorerie provenant de l’activité d’exploitation
  • – Décaissements (nets) pour investissements en immobilisations corporelles
  • = Free Cash Flow

calcul

Différents modèles expliqués simplement

Deux modèles sont souvent cités pour le calcul détaillé du free cash flow :

  • Free Cash Flow Equity-Modell
  • Free Cash Flow-to-Firm-Modell

Celui qu’il faut utiliser dépend de l’objectif pour lequel le free cash flow est calculé.

Le modèle Free Cash Flow Equity détermine les fonds librement disponibles après paiement des créances des bailleurs de fonds et est souvent appelé modèle Free Cash Flow-Netto.

Le modèle Free Cash Flow-to-Firm détermine les flux de trésorerie disponibles tant pour les bailleurs de fonds propres que pour les bailleurs de fonds étrangers. Dans la pratique, le modèle dit brut est considéré comme plus coûteux et plus complexe.

Rapport annuel, prévisions et plans

Pour les entreprises orientées vers le marché des capitaux, le cash-flow disponible est souvent déjà indiqué sur le site web de l’entreprise. On le retrouve dans les informations relatives au rapport annuel. Cette indication suscite surtout l’intérêt des bailleurs de fonds étrangers et des investisseurs/actionnaires potentiels. En effet cette valeur ne peut guère être embellie ou même manipulée par des aménagements du bilan.

Toutefois, le free cash flow ne constitue pas non plus en soi la seule vérité. En effet lorsqu’il est calculé pour des planifications à long terme, les données peuvent naturellement être dépassées par les évolutions réelles et être inexactes. L’horizon de planification a donc également une influence sur la précision des prévisions.

dividende

Importance du cash-flow disponible

Bailleurs de fonds propres et de fonds étrangers

Le free cash flow figure en bonne place dans de nombreux rapports annuels. Pourquoi ? Comme nous l’avons déjà décrit, il permet de calculer de combien de moyens une entreprise dispose pour effectuer des distributions. Il s’agit donc d’une information importante pour les investisseurs potentiels. Les actionnaires sont donc de plus en plus attentifs à cette information dans le rapport annuel.

Évaluation de l’entreprise

Le FCF peut également être pertinent lors de l’évaluation d’une entreprise. En cas d’achat ou de vente d’une entreprise, différentes méthodes d’évaluation peuvent être utilisées. Selon la méthode utilisée, le CF disponible doit également être déterminé. Évidement il influence considérablement la négociation du prix d’achat.

La méthode du Discounted Cash Flow (DCF), par exemple, s’est avérée être une méthode standard très appréciée. Le CF disponible est un paramètre de base important de cette méthode.

evaluation

Examens de solvabilité et planification des liquidités

Pour la gestion des liquidités d’une entreprise, le free cash flow revêt toutefois une grande importance pour une autre raison : avant même de contracter un crédit, l’entreprise devrait déjà se pencher de manière critique sur le FCF. Si l’on sait par exemple que lce dernier est de 150.000 €, il est possible de planifier en conséquence les nouveaux emprunts et les remboursements qui en découlent. La banque l’examinera également, car il indique dans quelle mesure l’entreprise peut payer les intérêts, les remboursements, etc. En d’autres termes, c’est est un indice important pour l’évaluation de la solvabilité d’une entreprise.

Gestion des liquidités et mesures d’amélioration

Free cash flow négatif

Il est évident qu’une entreprise veut obtenir les meilleurs résultats possibles lors de l’examen de sa solvabilité. Si le calcul donne un FCF négatif, cela montre qu’il manque des liquidités (du moins à court terme). La gestion des liquidités doit être alarmée.

Selon la situation, des crédits doivent être contractés, mais ils sont alors généralement liés à des charges d’intérêts élevées. Et dans le pire des cas, une demande de crédit est refusée. Il peut également être le signe d’une crise sérieuse de l’entreprise, qui peut conduire à l’insolvabilité.

free cach flow negatif

Optimisation du FCF

Le gestionnaire des liquidités doit garder un œil régulier sur le FCF. Pour la planification des liquidités, il ne faut pas sous-estimer cet aspect. Le cash-flow libre joue un rôle important, notamment lorsqu’il s’agit de convaincre de nouveaux investisseurs ou de discuter avec la banque habituelle. Un free cash flow négatif ne suscite généralement pas de réactions positives, mais il peut justement survenir en cas d’investissements élevés au cours d’une année. Mais à long terme, des mesures de planification du cash flow peuvent être prises pour obtenir ici un meilleur résultat, par exemple :

  1. Optimiser la gestion des créances : Les factures sont-elles payées à temps par vos clients ? Les délais de paiement sont-ils réalistes ou devraient-ils être raccourcis ? L’affacturage pourrait-il être une alternative pour éviter les pertes de créances ?
  2. Planifier les investissements : l’acquisition de nouveaux actifs est-elle prévue ? Quel serait le moment idéal pour investir ? Le leasing serait-il une alternative pour éviter des coûts d’acquisition élevés (mais attention aux frais de leasing !)?Est-il possible de vendre les immobilisations qui ne sont plus nécessaires ?
  3. Gestion du fonds de roulement : le fonds de roulement peut-il être optimisé, par exemple dans le cadre de la politique de stockage ?
Avatar
Alphonse
Analyste financier et modélisateur mathématique, avec une expérience avérée dans la recherche. Compétent dans la gestion des risques financiers, les prévisions, l'allocation stratégique d'actifs, les produits dérivés, et passionné par le trading, avec une formation en astrophysique.

Autres Articles

Derniers Articles